Brignac Pour Tous
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Brignac Pour Tous

Forum de discussion pour s'exprimer librement à Brignac
 
AccueilDe vous à nousConnexionRechercherS'enregistrer
-10%
Le deal à ne pas rater :
-30€ sur Apple Watch SE (GPS, 40 mm)
269 € 299 €
Voir le deal

 

 Je les trouve bien inquiets, le maire et son 3eme adjoint

Aller en bas 
AuteurMessage
Serge
Invité



Je les trouve bien inquiets, le maire et son 3eme adjoint Empty
MessageSujet: Je les trouve bien inquiets, le maire et son 3eme adjoint   Je les trouve bien inquiets, le maire et son 3eme adjoint Icon_minitimeVen 16 Déc - 17:07

En lisant l'article de VAB de ce jour et celui d'hier (que je vous transmets ci-dessous) je constate l'inquiétude du maire et de son 3eme adjoint. Le maire a certes annoncé aux aînés de la commune qu'il conduirait une liste aux prochaines élections (que les Brignacois attendent d'ailleurs très vite !) mais au demeurant, il me semble inquiet. Pour preuve, il veut rassurer les employés communaux et maintenant les parents d'élèves. A t'il peur de ne pas être reélu ??? Et pour quelle raison ? Lui qui est si parfait... n'humilie personne, ne dit jamais de mal des autres dans leur dos et surtout ne s'emporte pas s'il est contredit.... peut dormir sur ses deux oreilles. Les Brignacois approuveront certainement à nouveau ses actions en le reélisant. Surtout que le lotissement le Garissou et la Paro ont l'air de revenir sur le tapis...


Les parents d’élèves sont inquiets ! La majorité dissidente du conseil municipal, lors de la réunion publique en date du 7 novembre, a refusé au maire d’agir plus avant, c’est-à-dire l’autorisation de solliciter les subventions nécessaires à la construction, en 2012, d’une cinquième classe à l’école « communale ».

Aussi, une délégation du conseil d’école a été reçue, à sa demande le mardi 13 décembre, par M. Henry Jurquet. Le maire a tenu à rassurer ses interlocutrices. Il a été formel : « Je la ferai ! J’y travaille depuis un an ! ».

Ce projet remonte, en effet, à l’été 2010, dès qu’il a été évident que les prévisions 2008 seraient inévitablement infirmées par le rythme des naissances enregistrées chaque année suivante. Et, l’effectif actuel de 120 élèves se maintiendra au minimum les trois prochaines années. Sans préjuger de l’évolution prévisible de la commune, ne serait-ce qu’avec l’achèvement du lotissement de la Paro ou encore la réalisation du projet du Garissou, eux aussi bloqués par les mêmes.

Cantonner quelques 25 élèves dans la salle informatique était tolérable quelques mois. Davantage relève de l’irresponsabilité. En effet, les élèves du primaire sont doublement pénalisés.

D’une part, ceux, qui y sont logés, sont contraints à l’inconfort évident résultant de l’étroitesse du lieu, prévu pour une autre fonction. D’autre part, l’ensemble de l’effectif du primaire ne peut pleinement utiliser un outil destiné à l’initier aux techniques de demain, indispensables dans la poursuite de leurs études et plus tard dans leurs vies professionnelles.

Ainsi que leur a révélé le maire, le dossier en est aujourd’hui à son 2ème projet. Le premier avait été envisagé, coté maternelle, en prolongement du bâtiment qui abrite la cantine et la classe de Mme Barthès.

Après de multiples contrôles de la part des organismes de sécurité ainsi que de l’avis même des ingénieurs du constructeur, il a fallu opter pour une autre formule. La nouvelle classe sera construite en lisière de la cour de la maternelle, mais coté atelier municipal.

D’une surface de 68 m2, elle s’ouvrira sur la cour et sur le parking. Elle sera bâtie selon les nouvelles normes, notamment avec des cloisons plus épaisses et davantage isolantes. Le coût en est estimé à 84 000 € hors taxe. Il faudra y ajouter quelques 3 000 € de mobilier.

En outre, en cas de baisse éventuelle des effectifs scolaires, cette salle pourra être isolée de l'établissement et reconvertie en local pour les associations.

Pour son financement, depuis lors, M. Henry Jurquet n’est pas resté inactif. Il a pris contact avec le président du Conseil Général ainsi qu’avec le sous-préfet de Lodève pour le soutien de l’état.

A son avis, la dissolution de l’assemblée actuelle et les élections municipales qui suivront lèveront l’hypothèque que fait peser sur l'avenir de la commune une majorité déconnectée des réalités et venue en mairie avec d’autres objectifs que le programme pour lequel une majorité de nos concitoyens se sont prononcés en 2008.

« S’il s’en était écarté, je ne l’aurais personnellement pas suivi jusqu’à ce jour » a déclaré en conclusion, André Menella, adjoint aux finances, présent à cet entretien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Je les trouve bien inquiets, le maire et son 3eme adjoint
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brignac Pour Tous :: Pour une dissolution ! :: Lettre lue lors du conseil municipal du 21 novembre 20111-
Sauter vers: